Connect E Cut

Un festival de web-séries vu par des créateurs de web-séries

La CONNECT E CUT c’est une Convention autour du multimédia et une compétition de web-séries, mais qu’entend-on par web-séries, par web-cinéma ou par multimédia ? Quels liens coexistent entre de toutes ces thématiques ?
Rencontre avec les créateurs de la CONNECT E CUT (ndlr : qui par ailleurs sont également des créateurs de web-séries à West Origines) pour apporter des réponses à toutes ces interrogations !

Tout d’abord, avant de rentrer au cœur du sujet, revenons rapidement sur West Origines, quel est le but de l’association ? Quelles sont les ambitions de cette dernière ?

Abdel-Halim : En quelques mots West Origines est une association qui a été officiellement créée en 2010 dans le but de rassembler des passionnés de vidéo et de multimédia autour de projets communs. Bien sûr elle est ouverte à tous les passionnés, pas uniquement aux professionnels ou aux personnes qui ont étudié dans ces domaines.

Quentin : West Origines est une association à taille humaine, elles ne compte jamais plus d’une vingtaine d’adhérents (ce qui n’exclut pas que son réseau est vaste), c’est pourquoi tout le monde se connait très bien. Le relationnel est très important dans les dynamiques associatives et primordial dans chaque projet que nous mettons en œuvre. À la base West Origines, c’est un groupe de personnes qui se sont rencontrées il y a une dizaine d’années et qui ont voulu faire des films ensemble, tout s’est fait d’une manière très spontanée. Aujourd’hui ce groupe a grandi, s’est enrichi en terme d’expériences, s’est étendu, et continue sa route et ses challenges.

Comment avez-vous abordé les étapes de construction du festival CONNECT E CUT ?

Abdel-Halim : Ce festival, nous en avons eu l’idée quasiment à la même période que lorsque nous avons déposé les statuts de l’association, en 2010. Quand nous avons tout mis à plat pour définir et créer West Origines, de nombreuses idées ont fait surface (certaines bonnes, d’autres moins bonnes). L’idée de faire un festival, au départ c’est un peu un rêve et puis après y avoir repensé à plusieurs reprises, après avoir observé tout ce qui se fait autour de nous, et toutes les possibilités créatrices qu’un festival permettrait, on s’est dit qu’il s’agissait vraiment d’une idée très intéressante et qu’il fallait la réaliser ! Cependant, comme pour tout projet, il a fallu trouver le bon moment pour amorcer un tel chantier, ne pas foncer tête baissée, prendre du recul et un temps d’analyse puis commencer petit à petit, brique par brique.

Comment West Origines s’est-elle inscrite dans le monde des web-séries ?

Quentin : West Origines, à la base n’a pas été créée pour faire des festivals, c’est une association où l’on produit des films, séries, etc... Il y a encore quelques années le court-métrage avait plutôt la côte, aujourd’hui il est toujours aussi connu du grand public, lorsqu’on évoque les courts-métrages, tout le monde sait de quoi on parle ! Mais à West Origines, nous n’avons jamais été vraiment « pro court-métrage », nous en avons en fait réalisé très peu. Les histoires que nous faisons, nous aimons prendre le temps de les développer, et nous avons appris à travailler sur du moyen métrage, voir même du long métrage à travers nos premiers projets.

Abdel-Halim : Seulement un long métrage sur le web c’est compliqué, il ne faut pas se voiler la face, bien que nous réalisons des projets pour notre plus grand plaisir, si derrière cela personne ne prend le temps de les regarder, on peut se poser la question « À quoi bon ? ». Peu de monde prendra 1h00 de son temps pour regarder un film fait par des amateurs sur Internet. C’est là que la web-série telle que nous la concevons a tout son avantage, finalement il faut voir notre web-série comme un long-métrage découpé en épisodes d’une dizaine de minutes maximum.
De cette manière chacun peut prendre son pied, les internautes peuvent regarder les web-séries au compte goutte lorsqu’ils en ont le temps et l’envie et les réalisateurs de web-séries peuvent prendre le temps de réaliser chaque épisode en profitant des retours des spectateurs réguliers pour améliorer leur travail.

Quentin : On peut également ajouter que le concept de séries TV classique est d’ores et déjà très en vogue et ce depuis les années 90, les spectateurs aiment voir des aventures longues avec des personnages qui évoluent beaucoup. La série, c’est un truc dont on devient très vite accro, il suffit de voir ce qui se passe du côté des phénomènes Game of Thrones, The Walking Dead, les Marvel et DC universe, sans parler des Dramas asiatiques...
En somme, pour revenir à la web-série, elle répondait pleinement aux besoins de West Origines en ayant tous les avantages des courts et longs-métrages, sans en avoir les inconvénients.
C’est avec cette logique que nous avons mis en œuvre la web-série Archives en 2013.

Pourquoi mettre les web-séries au cœur de la CONNECT E CUT ?

Abdel-Halim : Comme nous l’avons dit tout à l’heure, la web-série évoque vaguement quelque chose aux oreilles du grand public et des internautes en général. Les gens connaissent le nom mais ne parviennent pas forcément à mettre des images dessus (contrairement aux courts-métrages). C’est pourquoi il nous paraissait essentiel de mettre la web-série au cœur de l’événement. Afin de montrer qu’elle n’est pas uniquement destinée aux passionnés, aux créateurs de web-séries ou encore aux professionnels. Il s’agit bel et bien d’un divertissement fait pour l’ensemble des internautes !

Quentin : En fait, les web-séries se présentent un peu comme une réponse à la question du cinéma sur Internet, c’est du web-cinéma ! L’art de raconter des histoires à partir de toute ce qui peut capter des images, des objets que tout le monde peut avoir en sa possession, du smartphone à la caméra vidéo en passant par toutes les gammes d’appareils photos. Ces histoires quand à elles peuvent être des créations originales, mais elles peuvent aussi s’inspirer librement de licences déjà très populaires, des franchises de super-héros, des mangas, des épopées de science-fiction, etc...
Les créateurs de web-séries sont avant tout des fans de tout ce qui se fait déjà et tentent également d’apporter leur pierre à l’édifice mis en lumière par la culture web.

Le multimédia c’est vaste n’est-ce pas ?

Abdel-Halim : C’est l’idée ! En fait le multimédia c’est un peu le mot qui permet de tout contenir, il est beaucoup moins utilisé dans le langage courant que le mot Internet, et pourtant il englobe l’ensemble des créations qui proviennent de tous les médias : l’image, le son, la vidéo, les jeux vidéo, les films, les réseaux sociaux, et tous les contenus interactifs !

Quentin : Tout ce petit monde est lié par ce que nous appelons tous les jours le Web, et l’idée de la CONNECT E CUT est très simple : C’est de créer un événement ou pourront se rencontrer tous les acteurs de ce monde virtuel, du simple utilisateur aux créateurs en passant par les fans de la première heure !

Abdel-Halim : En somme l’objectif de la CONNECT E CUT est de rendre le multimédia accessible à tous, sous toutes ses formes !

Partager l’article sur les réseaux sociaux.